Twitter étend son offre pour les entreprises et se tourne vers le commerce local grâce à une nouvelle fonctionnalité appelée « Location Spotlight », destinée aux comptes professionnels.

Twitter se tourne vers le commerce local

Désormais, les points de vente locaux peuvent afficher des détails sur leurs profils, comme la localisation de leur enseigne, les informations de contact, les horaires d’ouverture et la possibilité d’afficher l’itinéraire. Une feature est disponible pour les comptes professionnels, pour le moment aux US, UK, Canada et Australie.

Les utilisateurs peuvent voir ces nouvelles informations lorsqu’ils visitent un profil professionnel. En cliquant sur l’adresse de l’établissement, ils peuvent afficher l’itinéraire jusqu’au point de vente via une application comme Google Maps.

Les entreprises peuvent également ajouter un moyen de les contacter, via un numéro de téléphone, un lien pour envoyer un SMS ou un email.

On l’aura remarqué, cette nouvelle fonctionnalité est similaire aux fiches Google Business Profile, qui permettent déjà d’afficher des informations comme la localisation, le site web, les horaires… tout en étant bien sûr bien plus complètes et poussées.

Twitter, un virage de plus en plus tourné vers le e-commerce et le commerce local

Malgré les discussions autour du rachat de la plateforme par Elon Musk, Twitter a sorti ces derniers mois de multiples features autour du shopping, incluant également les vitrines virtuelles pour afficher des produits à vendre, ainsi que les « Product Drops », permettant aux entreprises d’annoncer la sortie d’un produit et aux utilisateurs de programmer un rappel pour ne pas rater cette sortie.

Le module Shop, permettant d’afficher des produits de leur catalogue, avait été créé lors de l’annonce de la sortie des comptes professionnels l’année dernière.

Ce module permet aux enseignes d’afficher une collection de 50 produits maximum sur leur profil Twitter. Cette feature mobile-first, pour le moment gratuite, vise à encourager les utilisateurs à visiter la collection des points de vente et à effectuer une transaction.

Cependant, contrairement à la fonctionnalité similaire d’Instagram, ces transactions ne se passent pas nativement sur Twitter. A la place, une fois que les utilisateurs visitent la partie Shop de l’entreprise, s’ils cliquent sur un produit, ils seront redirigés vers le site web, via un navigateur in-app.

Un virage e-commerce et commerce local périlleux

Des fonctionnalités résolument tournées vers le e-commerce, et désormais vers le commerce local, afin de ne pas rater le virage du social shopping. Alors même que Twitter n’est pas forcément perçu comme une plateforme pensée pour cela par beaucoup de ses utilisateurs, plus prompt à acheter via des réseaux sociaux beaucoup plus basés sur l’image, comme Instagram ou TikTok.

Et ce n’est pas la première fois que Twitter essaie de se tourner vers des contenus beaucoup plus visuels, on se souvient notamment de sa plateforme vidéo Periscope, aujourd’hui fermée.

Cela va donc être tout le challenge de Twitter, de réussir à prendre le virage du e-commerce et du commerce local, via des modules comme Shop, Product Drops ou encore Live Shopping. Cependant, les exemples d’Instagram ou TikTok montrent que le shopping online n’est pas une fonctionnalité que l’on peut s’approprier, mais plus une fonctionnalité s’inscrivant dans l’évolution naturelle de la plateforme.


Source : Techcrunch

Publications similaires

Un projet pour votre réseau de points de vente ? Besoin d'un audit de votre écosystème ?

Contactez-nous, nos équipes reviendront rapidement vers vous.

Retour haut de page
[Webinar] Mardi 12 juillet - 11h
L'impact des photos sur Google Business Profile : comment valoriser votre vitrine digitale ?

Dans ce webinar, nous nous associons à Myphotoagency afin de vous décrire l’impact que peuvent avoir les photos professionnelles sur vos fiches Google Business Profile 📸