FAQ & Ressources | Google my Business

Le guide Google my Business pour une fiche parfaite

Sommaire

L’avez-vous remarqué ? Aujourd’hui, les recherches locales prennent de plus en plus d’importance. Plus besoin de taper « assurance à paris » pour trouver les assurances dans votre ville, une simple recherche « assurance » vous fera remonter en premier les fiches Google my Business des assurances proches de vous. Cette popularité grandissante est liée à la recherche vocale bien sûr, mais surtout grâce à nos habitudes et les efforts de Google pour améliorer, toujours plus, son application phare : Google Maps. En recherche d’un restaurant pour ce soir ? Je suis le premier à regarder la note attribuée à l’établissement sur Google afin d’avoir une première impression. Et en cas d’hésitation avec un autre restaurant, une demi-étoile de différence suffira à faire pencher mon choix.

Alors que faire pour apparaître en haut du pack local et attirer de nouveaux clients ? Tour d’horizon des étapes à ne pas manquer pour améliorer votre référencement local dans ce guide Google my Business.

Le « pack local » de Google, qu’est-ce que c’est ?

Il définit tout simplement l’encart s’affichant en premier dans la page de résultats (mais juste sous les liens sponsorisés) et comprenant :

  1. Une carte Google Maps de la zone recherchée
  2. Une mise en avant de 3 fiches Google my Business avec les informations basiques (notation, adresse, horaires d’ouverture)
  3. Un lien pour afficher plus de résultats

Pour reprendre notre exemple des assurances à Paris :

Suivant les critères Google et comment vous avez renseigné votre page GMB, elle pourra s’afficher en plus ou moins bonne position dans ce pack. Le nerf de la guerre du référencement étant bien entendu d’apparaître dans ces premiers liens.

Alors quels critères Google prend-il en compte ? Il s’appuie principalement sur des critères de pertinence, de distance et d’importance. Si la distance apparaît effectivement comme un des critères principaux, si ce n’est le critère principal, Google précise que leur algorithme peut privilégier la pertinence s’il estime qu’un établissement plus éloigné est plus à même de proposer à l’internaute ce qu’il souhaite.

  • Pertinence: la pertinence fait référence au niveau de correspondance entre la recherche d’un internaute et une fiche. En ajoutant des données complètes et détaillées sur votre établissement, vous permettez à Google de mieux comprendre votre activité et de faire correspondre votre page aux recherches pertinentes de vos clients potentiels.
  • Distance: ce critère est calculé en fonction de la distance qui sépare chaque établissement potentiel des termes géographiques utilisés dans une recherche. Si un client ne spécifie pas de lieu, Google calcule la distance en fonction des données connues sur sa position.
  • Proéminence: la proéminence indique si votre établissement est connu du grand public. Certains lieux sont plus populaires dans le monde réel que sur Internet, et les résultats de recherche tiennent compte de ce paramètre pour déterminer le classement final. Ainsi, des musées célèbres, des hôtels prestigieux ou des enseignes particulièrement connues sont susceptibles de bénéficier d’un niveau de proéminence élevé dans les résultats d’une recherche à proximité.

Les fonctionnalités basiques

Les données essentielles

Cela paraît évident, mais la première chose à faire est de correctement renseigner ses informations en respectant les règles de Google, sous peine de voir sa visibilité réduite. Le plus important étant d’être le plus transparent possible sur son activité, être cohérent entre les différentes informations, ne pas être trop commercial dans son discours et ne pas essayer de sur-optimiser sa description par exemple avec un trop-plein de mots-clés. Google le verra et vous pénalisera.

Ci-dessous les consignes de bases données par Google pour chaque type d’information, si vous avez du temps devant vous toutes les restrictions sont données via ce lien.

  • Nom de l’établissement
    Ce nom doit correspondre au nom réel de votre établissement tel que vos clients le connaissent, et tel qu’il est indiqué sur votre vitrine, votre site Web et vos documents. Il doit refléter le nom exact de votre entreprise afin qu’ils puissent vous trouver facilement en ligne.
  • Description
    Le contenu que vous publiez doit mettre en évidence les caractéristiques uniques de votre entreprise. Ce champ vous permet de fournir des données utiles sur les services et les produits proposés, ainsi que sur la mission et l’historique de votre établissement. Vous devez faire preuve de franchise et d’honnêteté concernant les renseignements présentés, en vous concentrant sur le contenu pertinent qui permet à votre clientèle de comprendre la nature de votre activité.

Il est donc important de renseigner des mots-clés qui vont aider l’internaute à comprendre votre activité, même s’il n’est pas prouvé que l’intégration de mots-clés et d’expressions similaires va influencer votre classement, comme pour une rédaction web par exemple. En revanche, l’intégration abusive de mots-clés pénalisera votre position, donc pour reprendre le fameux message de prévention : à consommer avec modération.

  • Adresse de l’établissement
    Indiquez l’adresse et/ou la zone desservie exactes et précises de votre établissement. Les boîtes postales ou boîtes aux lettres situées à des adresses distantes ne sont pas autorisées.
  • Horaires d’ouverture
    Indiquez vos horaires d’ouverture standards (horaires pendant lesquels vous êtes disponible pour recevoir votre clientèle). Le cas échéant, vous pouvez fournir à la place vos horaires pour la saison en cours. Vous avez également la possibilité d’ajouter des horaires d’ouverture exceptionnels pour certains jours (par exemple, pour les jours fériés ou lors d’événements particuliers).
  • Numéro de téléphone
    Indiquez un numéro de téléphone permettant de joindre votre établissement le plus directement possible ou un site Web qui le représente. Dans la mesure du possible, indiquez le numéro de téléphone local de votre établissement plutôt que celui d’un centre d’appels.
  • Site Internet
    Tout simplement l’URL de votre site. Attention les performances de votre site influent également sur votre SEO local, nous verrons cela plus bas de cet article.
  • Catégories
    Les catégories permettent à votre clientèle de trouver des résultats précis et spécifiques pour les services qui les intéressent.

Faire valider sa fiche

1. Elle n’existait pas, vous l’avez créée.

Une fois votre page Google my Business créée, il vous faudra la valider. Le but ? Prouver à Google que vous en êtes bien le propriétaire et activer son apparition dans les recherches Google et dans Google Maps. Sans validation, pas d’apparition.

Afin de la faire valider, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  1. Par courrier : pour les nostalgiques du papier ou comme bon nombre d’établissements locaux, vous pouvez choisir de recevoir votre code par courrier. Celui-ci sera envoyé à l’adresse indiquée dans Google my Business. Pour consulter les règles relatives à la saisie des adresses, c’est via ce lien. Noter que la réception du courrier peut aller jusqu’à 14 jours. Une fois reçu, il vous suffira de retourner sur la page d’administration, activer sa validation et rentrer le code.
  2. Par téléphone : disponible pour certains établissements uniquement, assurez-vous juste de pouvoir prendre les appels reçus sur le numéro de téléphone de votre établissement. Si cette option n’est pas disponible, il faudra choisir une autre solution.
  3. Par e-mail : là aussi, cette validation n’est pas proposée à toutes les entreprises. Mais si vous voyez cette option, assurez-vous juste d’avoir accès à votre adresse e-mail et rentrez le code indiqué.
  4. Instantanément : il est toujours possible d’obtenir sa validation instantanément, et cela si vous utilisez déjà Google Search Console. Si vous y avez déjà ajouté votre propriété, il suffit de se connecter à Google my Business via le même compte de messagerie avec lequel vous avez paramétré Google Search Console. Petite précision : encore une fois, ce type de validation n’est pas disponible pour certaines catégories d’activité.

Si jamais vous avez plus de 10 points de vente, sachez qu’une validation groupée est possible, via l’intégration d’une feuille de calcul contenant les données de tous vos points de vente. Pour en savoir plus, Google vous explique tout.

Vous avez beaucoup de points de vente ? Nos équipes sont à votre disposition pour vous accompagner dans ces démarches. Contactez-nous pour plus d’info.

2. Elle existait déjà.

Il se peut que votre page GMB existe déjà alors que vous ne l’avez pas créée. Dans ce cas, il vous suffit de vous y rendre, puis de cliquer sur « Revendiquer cet établissement » puis sur « Gérer maintenant ».

Suivez ensuite les étapes de validation.

Attention à la cohérence des données

Si toutes ces données doivent être cohérentes entre elles, il est également primordial que ces données soient mises à jour et également cohérentes avec ces données sur votre site. Si la page Contact de votre site contient votre adresse et numéro de téléphone, ou bien si votre établissement apparaît sur un Store Locator par exemple, il est absolument essentiel que toutes ces données soient les mêmes.

Car si Google, dans le cas contraire, pénalise votre visibilité, il faut également savoir que les internautes peuvent proposer des modifications d’informations sur vos pages Google my Business. Et donc modifier pour de bon vos informations si vous ne réagissez pas assez rapidement.

Les autres fonctionnalités Google my Business

Les attributs

Les attributs vous permettent d’ajouter des informations supplémentaires sur votre lieu. Par exemple, si votre établissement propose une terrasse, du wifi gratuit, un système d’accès pour les personnes à mobilité réduite etc… À noter que les attributs dépendent de votre catégorie d’établissement. Une banque pouvant difficilement proposer un service en terrasse, cela va de soi.

Google dispense les attributs en 2 catégories, les attributs factuels et les attributs subjectifs.

Les attributs factuels vont correspondre aux services concrets que propose l’établissement. Un restaurant, le type d’établissement ayant le plus d’attributs à disposition, va donc pouvoir indiquer s’il est ouvert tard, s’il propose un service en terrasse, un paiement par carte bleu, un service de livraison etc…

Les attributs subjectifs vont eux apparaître en fonction des reviews et commentaires laissés par les internautes. Je vous rassure, il n’y a pas d’attributs négatifs, uniquement la possibilité de voir des badges s’ajouter à votre fiche comme « ambiance chaleureuse », « excellents cocktails », « convient aux enfants » …

Et si les attributs aident à une meilleure compréhension de votre établissement pour les internautes, ils sont également pris en compte par l’algorithme afin de vous faire apparaître dans la bonne recherche. N’hésitez donc pas à les renseigner.

 

L’importance des photos

Une étude menée par Brightlocal a démontré que les résultats locaux intégrant de belles images influencent le choix de 60% des internautes.

L’importance des visuels n’est aujourd’hui plus à démontrer. Si l’aspect esthétique est forcément primordial, les photos vont également permettre aux internautes de se faire une idée de votre établissement avant de s’y rendre.

Nos conseils ? Misez sur des photos de qualité mettant en avant l’extérieur de votre point de vente ou établissement, mais aussi plusieurs photos de l’intérieur, des produits ou services que vous proposez, des plates ou boissons qui sont au menus etc…

Retenez qu’une bonne stratégie visuelle entraîne 42% de requêtes d’itinéraires supplémentaires et 35% d’augmentation du nombre de clics vers le site. Et c’est Google qui le dit.

Dernier argument, si un internaute préfère un établissement avec des photos, Google aussi. Effectivement à page égale il référencera mieux celle  ayant renseigné plusieurs visuels.

Utiliser les Google Posts

Les Google Posts vous permettent de communiquer avec vos internautes, comme des articles sur une page de blog. Vous pouvez donc transmettre vos actualités directement dans la page de résultat et sur Google Maps, via un format texte, photo ou vidéo.

Il existe plusieurs types de Google Posts :

  • Nouveautés : si vous avez ajouté un nouveau plat au menu ou si vous avez amélioré l’aménagement de votre accueil client, c’est ici qu’il faut le partager.
  • Événements : peut-être que vous ouvrez une nouvelle agence et que vous faites un événement d’ouverture. Si oui, faites un Post événement.
  • Offres : le type de Post dédié aux remises et promotions. Sachant que Google pénalise les descriptions et autres textes trop commerciaux, les Google Posts Offres sont les seuls endroits ou vous pouvez pousser ce type d’information.
  • Produits : afin d’apparaître dans l’onglet « Produits », vous pouvez créer des Posts dédié à la mise en avant des produits que vous vendez.

Les Google Posts sont un excellent moyen de communiquer avec vos cibles, mais c’est également un très bon moyen d’améliorer votre SEO. En partageant des news pertinentes vous inciterez les internautes aux clics et créerez donc plus de trafic vers votre site. Plus de trafic entraîne de meilleures statistiques et un site plus performant entraîne un meilleur SEO.

Complétez avec des Questions/Réponses

Si les Google Posts permettent de partager des actualités, les Questions/Réponses permettent en revanche de partager des actualités intemporelles. Notre conseil : n’attendez pas que les internautes vous posent des questions pour y répondre et postez vous-même les questions/réponses les plus fréquentes. L’avantage ? Vous pouvez ainsi apporter bien plus de nouvelles à vos clients, via un encart s’affichant plus haut que les Google Posts (qui s’affichent, eux, tout en bas).

Quelques exemples de questions :

  • Est-ce que votre établissement est accessible aux personnes à mobilité réduite ?
  • Votre restaurant propose-t-il des plats végétariens ?
  • Est-il possible de prendre rendez-vous en ligne ?

Vous anticipez donc les demandes des internautes et leur faites gagner du temps.

Les avis locaux

Comme précisé en introduction de cet article, je suis, comme beaucoup de personnes, tributaire de la note donnée à l’établissement sur Google my Business.

Une étude de SEO Tribunal démontre que 91% des 18-34 ans font confiance aux évaluations positives dans les résultats locaux. C’est évidemment un chiffre important qui démontre l’importance des avis locaux aujourd’hui, mais nous sommes sûr que ce chiffre est également élevé pour les tranches d’âges supérieures.

Également, les nouvelles fonctionnalités de l’application Google Maps sorties cette année ne font que confirmer ce poids donné aux reviews. L’onglet Découvrir par exemple va proposer à l’utilisateur des lieux, de qualité bien sûr, à découvrir autour de lui. Et pour savoir si un lieu est qualitatif ou non, un des premiers critères sera évidemment les avis locaux.

Et côté Google, la note influence bien entendu votre classement. Comme ils le précisent : « Le nombre d’avis Google et les notes correspondantes sont pris en compte dans le classement des recherches à proximité. Plus un établissement enregistre d’avis positifs, plus il a de chances de figurer en bonne place dans le classement local. »

Alors comment les optimiser ? Tout d’abord répondez-y, surtout aux avis négatifs, et soyez réactif. Une réponse donnée rapidement montrera que vous êtes attentif à ce que pensent les clients de votre établissement et que vous prenez en compte leur retour. Les avis locaux sont au passage un excellent moyen pour savoir ce qu’il faudrait améliorer dans votre point de vente.

Nous le voyons avec des clients ayant mis en place des améliorations dans leurs agences, suite aux commentaires sur Google my Business. Les retours clients ont été plus que positifs.

Privilégiez également la régularité dans les réponses. Google favorisera largement une fiche ayant des réponses régulières plutôt qu’une ayant 20 réponses d’un coup, puis aucune pendant plusieurs semaines…

N’hésitez pas non plus à encourager les internautes à laisser des avis. Pour récolter plus de commentaires, mais également pour récolter plus d’avis positifs. Soit en passant le mot en direct avec vos clients, via un message dans votre établissement, ou encore en envoyant le lien de votre page Google my Business à la fin de mailings ou sur votre site.

Les produits

Fonctionnalité réservée aux petites et moyennes entreprises, la partie « Produits » permet cependant d’aller encore plus loin dans l’optimisation de vos pages en mettant en avant les produits que vous avez en vente dans votre établissement.

Lors de la création d’un produit, vous devrez d’abord créer une nouvelle catégorie, puis renseigner pour chaque élément :

  • une photo ;
  • un nom de produit ;
  • un prix (facultatif) ;
  • une description (facultatif).

Pour en savoir plus, vous pouvez prendre connaissance de notre article à ce sujet.

La qualité du site

Enfin dernier élément, la qualité de votre site.

Vous souvenez-vous des 3 critères pris en compte par Google pour le classement dans le pack local ? Nous avions la pertinence, la distance et la proéminence.

Pour ce dernier critère, la qualité du site va, indirectement, influer sur le classement de votre page Google my Business. Google va tout simplement scruter la position de votre site web dans la SERP, afin de décider s’il doit plus mettre en avant votre page qu’une d’autre. C’est pour lui un critère d’importance.

Je précise que ce n’est sûrement pas un des critères principaux, la description, les photos ou les avis locaux étant bien plus importants, mais après tout les performances SEO d’un site doivent toujours être surveillées de très près…

Pour résumer ce guide

  • Qu’est-ce que le « pack local » de Google ?

    Il représente l’encart s’affichant en haut de la page de résultats, juste sous les liens sponsorisés, et comprenant : une carte Google Maps de la zone recherchée, une mise en avant de 3 fiches Google my Business avec les informations basiques et un lien pour afficher plus de résultats.

    Afin de classer les pages Google my Business dans cet encart, Google prend en compte des critères de pertinence, de distance et d'importance.

  • Comment bien optimiser ma page Google my Business ?

    Au-delà de renseigner le maximum d'infos possibles, il est primordial d’être le plus précis possible et d’avoir des données homogènes. Si les données de vos établissements sur Google my Business ne sont pas les mêmes que sur votre site par exemple, votre classement sera pénalisé.

    Il faut également que vous fassiez « vivre » votre fiche. Les avis locaux sont aujourd’hui un critère capital, du point de vue client, mais également du point de vue de Google. Répondez rapidement aux avis et n’hésitez pas à demander à votre clientèle d’en laisser. Les Google Posts et les Questions/Réponses sont également un excellent moyen d’apporter plus d’informations sur votre établissement et de garder le contact avec votre clientèle via vos actualités.

  • J’ai énormément de pages à gérer et faire cela manuellement est très chronophage…

    Dans ce cas, contactez tout simplement nos experts qui sauront vous accompagner dans votre stratégie Google my Business !

Demandez un audit

Nous analysons votre Store Locator, vos comptes Google my Business et votre présence en ligne gratuitement, sans inscription, sans engagement.

Retour haut de page